Portrait d’habitants : Eylem, venant de Turquie et d’origine kurde, arrivée en France en 2003

par | Juil 25, 2018 | Metz Nord-Patrotte

Les KAPSEURS, les bénévoles de l’AFEV en collocation solidaire, vous proposent une série de portraits d’habitants du quartier de la Patrotte et de Metz-Nord.

 
Eylem était étudiante en Turquie jusqu’au jour où elle a été obligée de faire le choix de tout arrêter et de partir à l’étranger à cause de ses convictions politiques. Une fois son statut de réfugiée politique obtenu en France, elle s’installe dans un foyer à Paris. Restant très motivée, elle poursuit ses études et apprend le français. Mais, en raison des problèmes financiers et de logement, elle décide de venir habiter à Metz pour s’éloigner des grandes villes et ainsi rebâtir son avenir dans de bonnes conditions.
À Metz, elle se lance dans la recherche d’un emploi, suit une formation de commerce avec l’AFPA, le centre de formations professionnelles qualifiantes pour adultes, obtient un diplôme et commence à travailler dans de nombreux endroits à Metz, principalement des supermarchés. Elle décide alors d’ouvrir, avec son mari, sa propre épicerie située à côté de la Médiathèque Verlaine au Pontiffroy.
Elle a choisi de venir à Metz, et plus particulièrement à la Patrotte, car elle trouve le quartier attractif avec ses transports en commun, sa proximité avec son lieu de travail, avec le centre-ville, ses commerces et ses administrations. Mais, pour elle, le quartier manque de coordination au niveau du tri des poubelles. Elle espère ainsi ne plus être obligée de changer de trottoir à cause des détritus qui commencent à pourrir et restent au même endroit pendant plusieurs jours. Malgré ces soucis de propreté, les évolutions qu’elle constate dans le quartier de Patrotte la poussent à y rester pour plus longtemps.

Mylène Durmus